Janvier 2015 : Le prince Andrew s’offre un chalet de luxe à Verbier !

Janvier 2015 : Le prince Andrew s’offre un chalet de luxe à Verbier !

En Janvier 2015, le prince Andrew s’est retrouvé impliqué dans un véritable scandale sexuel. Ce dernier s’est réfugié en Suisse où il achète une luxueuse demeure à Verbier au prix de 15 à 20 millions de CHF avec son ex-femme Fergie, selon les médias britanniques. D’après BBC, cet achat qui constitue un investissement familial, le Buckingham palace ne désire pas s’exprimer à ce sujet. Pensant y séjourner durant les fêtes de fins d’années, la situation a obligé sa royauté à rentrer plus vite que prévu. Effectivement, le prince de 56 ans aurait été mêlé à un scandale sexuel impliquant une mineure. Toutefois, Andrew et Fergie pourront toujours revenir dans leur luxueux refuge malgré ce départ plus ou moins inattendu.

Le prince Andrew d’York

L’ex couple, Andrew et Sarh Ferguson d’York, fréquente cette station de ski depuis plus de 17ans. Selon le Daily Mail, ils auraient eu l’intention de léguer ce chalet à leurs progénitures. Les princesses Béatrice et Eugénie peuvent n’ont rien à se plaindre car la propriété compte sept chambres, un sauna, une terrasse avec une très belle vue ainsi qu’une piscine intérieure. Aussi, ces dernières peuvent se réjouir d’avoir un voisinage qui a la côte dont Richard Banson et James Blunt qui logent à proximité. Cette acquisition aurait été réalisée peu avant Noël 2014 par les anciens époux. Andrew possèderait l’étage supérieur alors que Fergie le rez-de-chaussée. Divorcé depuis 1996, le couple reste très proche car l’ex-femme du prince Andrew lui aurait apporté son aide et son soutien pour gérer le scandale tout en le défendant et en le considérant tel que le meilleur homme du monde.

verbier1
En effet, de graves accusations sont portées contre le prince, celles-ci fortement choqué la dynastie royale. D’après ces dernières, Andrew d’York aurait eu des rapports sexuels avec une mineure. C’est Virginia Roberts qui prétend lui avoir offert des services sexuels durant son adolescence. Comme d’autres jeunes filles, Jeffrey Epstein, un ami d’Andrew, l’aurait engagé pour réaliser des massages érotiques et autres pratiques sexuels. A deux reprises, le palais de Buckingham a nié ces accusations en les qualifiant de « faux et sans objets ».

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *