La différence entre un architecte et un architecte d’intérieur

La différence entre un architecte et un architecte d’intérieur

Ce sont deux corps de métier qui sont souvent assimilés l’un à l’autre, en raison de la ressemblance entre leur nom. Pourtant, un architecte et un architecte d’intérieur n’exercent pas la même activité, leur formation est différente et leurs interventions aussi. Comment faire la différence entre un architecte d’intérieur et un architecte ?

Quel type de formation ?

La formation d’un architecte est plus vaste et comprend tous les domaines relatifs à l’architecture. Ses compétences sont reconnues par un diplôme d’Etat. Pour exercer ce métier et porter le titre d’architecte DPLG, il faut suivre 8 ans d’études dans une école d’architecture certifiée. Aux termes de ses études, l’architecte a le droit de déposer un permis de construire pour faire construire ou rénover un bâtiment, même de plus de 170m².

L’architecte a l’obligation d’intégrer l’Ordre des Architectes qui impose certaines règles de qualité à ses membres.

Ce professionnel est capable de travailler sur tous types de projets, peu importe l’échelle. Il modifie la structure extérieure de la maison

Le métier d’architecte d’intérieur n’est pas réglementé de la même façon. L’architecte d’intérieur suit une formation différente et plus spécialisée. L’accent est mis sur la connaissance des volumes, matériaux et finitions intérieurs mais aussi sur le type de mobilier à adapter à chaque projet. Il doit justifier d’une formation bac+5 en art ou en architecture mais sans qualifications plus spécifiques.
Il est officiellement reconnu par un organisme national (le CFAI ou l’UNAID) mais qui ne constitue pas un ordre spécifique. Il n’est pas apte à signer les permis de construire et n’est pas habilité aux travaux liés à la construction neuve ni aux réhabilitations lourdes.

Quelles sont les interventions d’un architecte ?

Le métier d’architecte comprend principalement de la construction, l’agrandissement d’un bâtiment ou de la rénovation plus lourde, qui nécessite de grandes modifications (intégration de murs porteurs, extensions…). Ils sont formés pour traiter le gros oeuvre, même s’ils font généralement appel à un bureau d’étude. Ce sont les architectes qui effectuent toutes les démarches administratives relatives au projet de construction ou de rénovation.

En règle générale, dès lors qu’il faut intervenir sur la structure d’un bâtiment, il est conseillé de faire appel à un architecte.

Quelles sont les interventions d’un architecte d’intérieur ?

Cet expert se consacre plutôt à l’intérieur d’un bâtiment, sans toucher ou modifier la structure de celui-ci. Les domaines d’interventions d’un architecte d’intérieur sont toutefois très larges Il prend en charge la création ou la modification des volumes intérieurs lorsque nécessaire, l’organisation des espaces et de la circulation dans le bâtiment, l’agencement des pièces, des ouvertures, la suppression ou l’ajout de cloisons.

Il travaille aussi sur la fonctionnalité de l’intérieur, respecte des règles esthétiques simples et la décoration tient une place de choix dans son activité.

Son objectif est d’optimiser l’organisation d’un espace de vie ou de travail pour qu’il corresponde au mieux aux besoins et aux demandes du client.

Collaboration des métiers

Un architecte et un architecte d’intérieur peuvent également travailler ensemble car leurs activités sont bien souvent complémentaires. Parfois, l’architecte se fait aussi architecte d’intérieur en prenant en charge les différentes missions liées à ce métier.

 

La différence entre les deux métiers est surtout une question de loi et de droit.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *