Quels sont les besoins électriques d’un bureau ?

Quels sont les besoins électriques d’un bureau ?

Réaliser l’installation électrique d’un bureau nécessite la connaissance des besoins réels de la pièce. Ainsi, s’il faut prévoir des prises directes, des prises de courants faibles et des points lumineux minimaux requis par la norme, encore faut-il arriver à les mettre en place.

Les installations électriques minimums dans un bureau

Un bureau a besoin d’une installation électrique minimum ! Aucune réglementation ne prévoit le nombre de prises ou le nombre d’éclairages à prévoir dans un local professionnel, mais il appartient au technicien électricien se concilier la norme NF C15 100 et le besoin de chaque bureau. Ainsi donc les besoins électriques d’un bureau varient d’un local à un autre. Mais en pratique, il faut y prévoir un éclairage général ainsi qu’une lampe de bureau plus puissance. Les points de commande seront nécessaires à l’entrée de la pièce et à proximité du bureau.

Les besoins électriques d’un bureau seront aussi déterminés en fonction de la quantité de l’équipement nécessaire dans la pièce. Mais, en règle générale, il faut prévoir des prises directes et des prises de courants faibles à certains endroits du bureau. Huit prises directes seront implantées dans la pièce, réparties sur chaque côté des murs. Quant aux prises RJ45, il faut placer deux sous le bureau et une à proximité d’une prise directe. Au niveau du tableau électrique dans lequel tous ces circuits seront connectés, il faut mettre en place les dispositifs de protections adaptés. Aussi, des dispositifs de protection contre la foudre devront être installés à titre de prévention.

Les besoins électriques d’un bureau, comment les mettre en œuvre ?

Après avoir su quels sont les besoins électriques d’un bureau, il faut ensuite les concevoir conformément à la NF C15 100 qui sert aussi de référence à l’électricien qui réaliser les travaux électriques dans un bureau.

  • Le plan

Le plan trouve une importance particulière dans la réalisation des circuits électriques d’un bureau, car il permet de concilier les besoins à la norme. Celui-ci va alors établir l’emplacement des prises et des éclairages selon l’emplacement du bureau et des équipements qui s’y trouvent.

  • Le câblage

Les câbles de 1,5 ou de 2,5 mm² (selon l’importance de la puissance électrique utilisée) placés sous gaine peuvent être encastrés ou apparents. Ils partiront du tableau électrique par l’intermédiaire des dispositifs de protection jusqu’à l’emplacement. Il faut alors prévoir des circuits en fonction du nombre de prises et d’éclairage.

  • Le raccordement

Lorsque les fils électriques sont bien en places, il faut y connecter les prises, les dispositifs de commandes d’éclairages et les luminaires. Ces composants de l’installation peuvent ensuite être fixés au mur ou encastrés.

Après réarmement du disjoncteur général, il faut procéder au test de chaque élément de l’installation. Mais, étant donné que les besoins électriques d’un bureau peuvent changer, il est bien prudent de prévoir des prises complémentaires afin d’éviter de recommencer toutes ces étapes.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *