Comment installer une VMC dans sa maison ?

Comment installer une VMC dans sa maison ?

Renouveler l’air dans son logement est essentiel pour une meilleure hygiène de vie. C’est là où intervient la VMC ou la ventilation mécanique contrôlée. Cet équipement évacue l’air vicié des pièces d’eau, tout en faisant pénétrer l’air frais provenant de l’extérieur, vers les pièces de vie. Actuellement, différents systèmes de VMC sont mis sur le marché pour satisfaire le besoin de chaque foyer. Il est devenu incontournable pour tout foyer souhaitant vivre dans un environnement sain.

Les avantages à s’équiper d’une VMC

En l’occurrence, il existe actuellement cinq types de VMC, disponible auprès des magasins spécialisés. La plus basique et la moins chère est la VMC simple flux. Bien évidemment, elle est déjà dépassée par des modèles plus récents, mais elle remplit toujours sa mission. Il y a également les VMC hygroréglables, les doubles flux, l’insufflation, et enfin la répartition. Chacune d’elle a sa spécificité, le but étant le même, purifier l’air. Pour plus de détails sur ses spécificités, il suffit de voir ce lien.

Aérer sa maison journalièrement est un bon réflexe, mais insuffisant, surtout si les fenêtres sont petites. Le renouvellement d’air par le VMC est automatique, et garantit une quantité d’air intérieur irréprochable. Elle fait faire des économies, par rapport à d’autre équipement plus sophistiqué donnant le même résultat.

Les étapes pour une installation simple

Une VMC simple flux aspire l’air d’une pièce pour le rejeter vers l’extérieur par les bouches de toit. Celle à double flux procède de la même manière, tout en emmagasinant une quantité d’air extérieur réchauffé dans un échangeur, puis redistribué dans la maison. L’installation pour tous les VMC est similaire. Toutefois, il est indispensable de revoir les conseils pratiques mentionnés sur le lien ci-haut avant de se lancer. Une fois le tout bien préparé, il faut procéder comme suit :

  • Réaliser les trous d’emplacement des bouches de la VMC
  • Assembler les gaines sur les bouches
  • Poser les bouches et les manchons au plafond
  • Raccorder les gaines sur les caissons
  • Installer l’échangeur thermique
  • Poser les entrées et sorties en toiture
  • Réaliser les raccordements électriques

Un allié indispensable à multiples bienfaits

Inexistante sur les anciennes bâtisses, elle est aujourd’hui obligatoire en construction. Grâce à ses composants, elle peut aider à réguler et limiter l’humidité dans un logement. Cette dernière est souvent la cause des asthmes et des problèmes respiratoires. Étant donné la présence de condensation et d’humidité, les poumons deviennent sensibles et ne fonctionnent plus correctement. Des problèmes de santé évitable en installant une VMC chez soi.

Le choix du modèle dépend avant toute chose du budget du ménage. Le simple flux étant le moins cher n’est toutefois pas conseillé. Pour un bon rapport qualité-prix, celle à double flux est avantageuse. D’autant plus qu’en l’adaptant, il est possible de faire des économies en énergie, surtout en cette période hivernale. L’installation est parfois un caractère rédhibitoire pour les clients potentiels. Des professionnels proposent déjà leur service à prix modique pour contrer ce petit bémol.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *