Tout ce qu’il faut savoir sur la soupape de pression différentielle

Tout ce qu’il faut savoir sur la soupape de pression différentielle

La soupape de pression différentielle est nécessaire pour la gestion de la pression du liquide caloporteur qui circule en aller et retour sur le circuit d’un radiateur. Indispensable pour assurer la sécurité, le confort et l’économie d’énergie, ce dispositif bien choisi et installé permet un usage plus intelligent du système de chauffe.

La soupape de pression différentielle, kézako ?

La soupape de pression différentielle est un élément indispensable sur les installations de chauffage. Muni d’un boitier et d’unclapet taré, ce dispositif permet de réguler la pression du liquide caloporteur d’un système de chauffe à eau. Installé entre le circuit de départ et celui de retour d’un circuit en bypass, cet élément permet d’assurer la sécurité, le confort et l’économie d’énergie d’un appareil de chauffe.

Ainsi, pour fonctionner, la soupape de pression différentielle va réguler progressivement la pression du liquide caloporteur afin qu’il soit compatible avec la pompe. Une valeur de consigne est préréglée par le technicien plombier et servira de référence en cas de différence entre la pression entre les circuits de départ et de retour.

Grâce à cet élément, la pompe à chaleur va fonctionner à une pression constante. Ce qui permet de protéger la pompe tout en limitant l’énergie consommée par le système de chauffe.

La soupape de pression différentielle, laquelle choisir ?

Indispensable sur un système de chauffe, la soupape de pression différentielle devra alors être installée afin de faciliter la régulation de pression de l’eau en aller et retour. Sur le marché, cet élément permet de réguler la pression du liquide caloporteur entre 3 et 16 bars, à des températures maximales comprises entre 110 et 130 °C en fonction de la soupape choisie.

Il y a également la possibilité de choisir entre le dimensionnement de l’installation domestique de 3/4, 1 et 1 1/2’’. Aussi, pour le besoin de réglage propre à tous les systèmes de chauffe à eau, chaque modèle est prévu pour fonctionner dans une plage de puissance en kW ou m³. On trouve notamment des soupapes de 22 à 32 kW ou de 32 à 64 kW.

Vendue à partir de 18 euros jusqu’à 110 euros, la soupape de pression différentielledevra aussiêtre choisi en fonction de la qualité afin que la pression du liquide caloporteur puisse être vraiment régulée.

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *