Gros plan sur le changement de syndic

Gros plan sur le changement de syndic

Changer de syndic ou renouveler le contrat avec son administrateur est une décision cruciale pour le syndic des copropriétaires. Si ce dernier a décidé de remplacer l’ancien, c’est qu’il y a bien une bonne raison. Cet article explique pourquoi le changement est irrévocable, et fournit des conseils pratiques pour réussir la procédure de changement.

De bonnes raisons de procéder au changement de syndic

Étant donné que la mission d’un syndic de copropriété est d’assurer la bonne gestion d’une copropriété, il doit avoir un sens de l’écoute et être disponible. Ces qualités sont importantes, car il se doit d’effectuer ses fonctions de manière irréprochable et professionnelle. À défaut de ces points forts, les copropriétaires invoqueront la volonté de changer de syndic. En effet, il est désagréable de travailler avec une personne qui est lente à exécuter les décisions prises en assemblée générale (AG), ou qui a du mal à gérer les impayés.

D’autres raisons peuvent aussi pousser les copropriétaires à mettre un terme au mandat du syndic. Il se peut qu’il propose des honoraires exorbitants, qu’il n’assure pas au mieux la gestion des biens, que ses prestations vont en deçà des promesses fournies lors de la signature du contrat, etc. Il est de son devoir de consacrer du temps aux biens qu’il gère et d’être plus réactif en cas de problème. Dans le cas contraire, les occupants de l’immeuble sont contraints de mettre un terme à leur collaboration.

Certains sites comme http://www.syndics.info présentent des informations utiles sur les procédures à suivre pour réussir le changement du syndic.

Comment réussir cette démarche en toute sérénité ?

Pour la réussite des démarches, il faudra déjà préparer le changement du syndic. À l’évidence, le fait de changer de syndic peut avoir un impact non négligeable dans la vie du syndicat des copropriétaires. Il convient de noter que la préparation au changement dépend du motif : démission de l’administrateur des biens, l’échéance du contrat ou la révocation. Quelle que soit la raison, la présence des membres de la communauté pour une assemblée générale s’impose. Il est important de les informer lors de la convocation en AG.

Une fois réunis, les membres de la communauté des copropriétaires vont voter le nouveau syndic. Dès que la séance est ouverte, l’assemblée va nommer un secrétaire provisoire qui assurera cette fonction avant la nomination du nouveau Syndic. Cependant, avant de mettre en place le nouveau syndicat, il est préférable d’analyser plusieurs offres. Pour ce faire, il suffit d’utiliser un outil comparatif de syndic de copropriété en ligne pour une comparaison concrète. Il ne faut pas hésiter à consulter les avis et les commentaires laissés par les anciens clients pour avoir une idée des compétences du futur administrateur de biens.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *